Retour sur le festival Anachronik à Montréal

« Yes, you were born in the right decade ! » Comme le promet le slogan, la 4e édition du Festival Anachronik aura rassuré autant les vieux rockeurs nostalgiques d’une certaine époque que les jeunes amateurs de rock de garage qui regrettent de ne pas être nés plus tôt.

L’équipe Shoeclack était sur les lieux du festival Anachronik pour profiter de l’atmosphère rock et vintage qui y régnaient. Compte-rendu des moments marquants :

Vendredi, 6 mai 2016

Après le set énergique des Loose Pistons, le one-man band Bloodshot Bill a injecté une bonne dose de vintage au Club Soda avec son rockabilly trash. Coiffé et accoutré comme Johnny Cash, ce hillbilly est vraiment tout un personnage ! Comme pour souligner au trait bien gras sa trashitude, BB ingurgitait des grosses rasades de Pabst à la fin de chaque toune, suivi de 2-3 crachats bien muqueux dans lesquels il promenaient allègrement ses pieds nus dès la chanson suivante. Le tout nécessitera une bonne job de moppe avant le set des Gruesomes. Dès le début de leur show, Bobby Beaton s’élance : « Vous voulez une bonne nouvelle ? On n’a pas de nouvel album. On fait juste nos vieilles tounes ce soir. » Une anti-annonce très (trop ?) bien accueillie par des fans venus revivre leur jeunesse et qui, visiblement, considèrent que l’esprit créatif des Gruesomes mérite désormais d’être remisé.

Samedi, 7 mai 2016

Le festival a atteint son point culminant samedi, avec la prestation endiablée du headliner Black Lips. Les gars étaient en grande forme et les festivaliers ont foutrement bien répondu à l’appel. Les Pabst vides et les rouleaux de papier de toilette lancés par le quatuor virevoltaient dans un Club Soda très agité et pas trop à jeun. L’hymne aux Bad Kids, chanté deux fois plutôt qu’une, est décidément à l’image du public d’Anachronik : d’éternels enfants rebelles.

Bref le Festival Anachronik, c’est très greasy, très garage, et c’est imprégné d’une grosse whiff de bière et de transpiration. Mais c’est surtout la célébration d’un style musical pas anachronique du tout ! Vivement la prochaine édition !

About Lambert Desrosiers-Gaudette