Le festival Diapason, quand Laval se transforme

Du 7 au 10 juillet, c'est probablement l'une des plus grosses fins de semaine de festival de musique au Canada. On a quand même trouvé assez de ressource pour aller couvrir le festival Diapason à Laval. On a bien fait parce que le festival mérite d'être plus connu.

Quand Martin m’a demandé d’aller couvrir un festival sur le bord de l’eau à Laval, j’ai tout de suite fourré mon spray tan pis ma chaînette de Jeezus dans mon sac en bandoulière en pensant que j’allais voir plus ou moins Avicii dans plus ou moins un genre de beachclub. Quelle ne fut pas ma surprise, donc, de découvrir un festival où l’accent est mis entièrement sur la musique et où il est fortement déconseillé de déambuler en chest et d’apostropher son tchum d’un « le gros! »

Situé dans le tout mignon village de Ste-Rose, sur la berge des Baigneurs, le festival offrait cette année une programmation très bien balancée : des gros noms (Timber Timbre, We Are Wolves), des habitués des festivals (Mononc’ Serge, Milk and Bone, Les Goules, Bernhari) et plusieurs artistes pas trop connus qui jouaient sur la Scène Découverte (Samuele, Les Shrimps, Pharaon, etc.). De quoi plaire à pas mal tout le monde… sauf peut-être les beachclubbeux! Pis si t’es un Montréalais sans char, t’avais aucune excuse : le festival *gratuit* offrait une navette *gratuite* à partir de la station Montmorency.

Malheureusement, quelques shows ont été annulés en raison du mauvais temps. Mais “entéka”, le gros ciel gris de samedi soir se prêtait très bien à la prestation envoûtante de Timber Timbre. Le chanteur Taylor Kirk brandissait sa baguette imaginaire tandis que les membres du band disparaissaient et réapparaissaient derrière des écrans de fumée. Au diapason (!) avec la foule, ils nous ont même gâtés avec quelques nouvelles tounes. (Disclaimer : les photos du show sont pas toptop parce qu’on n’avait pas le droit d’en prendre de proche pis on avait genre 30 secondes pour les prendre – ordre suprême des templiers de Timber Timbre)

Diapason-1

BREF, on a vraiment adoré! Longue vie au festival Diapason pis, enweille donc, longue vie à Laval!

About Lambert Desrosiers-Gaudette