By September 1, 2014 No Comments

En fin de festival, on manque souvent d'énergie, malgré notre amour pour la musique. C'est malheureusement ce qui m'est arrivé lors de la dernière journée du FME. Laissez moi quand même vous résumer une journée moins chargée que les autres.

11h17: Habituel début de journée à la maison des médias. Au programme, écriture d’un billet, entrevue avec le maire de Rouyn-Noranda ainsi qu’avec les sympathiques gars d’EMAN x VLOOPER.

17h21: Après un chilling beaucoup plus long que prévu avec le rappeur et le beatmaker de Québec, retour à l’hotêl. Je suis tellement scrap, que je décide de manquer les 4 à 7 du FME (spectacles gratuits présentés dans plusieurs resto-bars de la ville). Je laisse donc tomber les concerts de David Marin et de Mentana pour une sieste d’un peu plus d’une heure. C’est la vie. En marchant dans la rue, je suis toutefois déçu d’avoir manqué cet évènement qui m’a l’air ma foi, incroyable:
photo (27)

Shout out au certain Jeff Robinson.

22h15: Après avoir manqué (encore) l’un des nommés au Prix Polaris cette année et proche d’Arcade Fire, Owen Pallet, je m’assieds dans l’agora des arts pour assister au spectacle officiel de clôture du festival: Daniel Bélanger. J’étais un défenseur du dernier album rockabilly Chic de ville du chanteur, mais sincèrement, malgré les excellents solos de son guitariste, le spectacle était assez quétaine par moment. L’habillement des musiciens, les interactions beaucoup trop longues de Bélanger avec la foule, en plus de la redondance du concert. Je ne devais pas être le seul fan déçu dans la foule. Chapeau aux adaptations country de certaines pièces de Rêver Mieux toutefois.

Je n’étais pas le seul à être fatigué de son FME:

photo (28)

00h18: Direction le cabaret de la dernière chance pour le concert des potentielles prochaines stars du indie rock montréalais: Ought. Coqueluches du site Pitchfork et signés sur le label montréalais Constellation Records, les gars ont conquis une foule non gagnée d’avance. Avec son habillement à la David Byrne, son intensité et ses efforts pour parler français, le chanteur-guitariste Tim Beeler en a séduit plus d’un. Shout out au batteur qui jouait du violon presqu’en même temps que de la batterie à certains moments.
photo (29)

Shout out à cet objet de promotion d’ailleurs:

photo (30)

 

C’était un beau FME, à l’année prochaine!

About Colin Côté

UQAM student in journalism I blog for Shoeclack and do many other things.