Ce qu’il faut savoir sur Sudbury

By July 4, 2014 No Comments

Pour ceux qui ne viennent pas de Subury, voici cinq choses à savoir sur la ville si vous assistez au Northern Lights Festival Boréal ce weekend. Après les concerts, allez profiter de la ville!

1. Sudbury est idéale pour faire du plein-air

Officiellement la ville canadienne possédant le plus de lacs, son étendue (environ 10 hectares à l’intérieur des frontières de la ville) et ses parcs permettent de se détendre loin des décibels qui peuvent être fatiguants à la longue. Pourquoi ne pas y amener la fille que vous avez connue durant le spectacle de Wintersleep?

2. Vous pouvez bien manger et boire dans la capitale du Nickel

Avant et après les concerts on a souvent envi d’aller prendre un verre et de manger un bouchée. Plusieurs endroits peuvent vous ravir à Sudbury. Premièrement, le lieu de prédilection des musiciens Sudburois, The Townehouse , bar officiel des after-partys du festival. Bonne bière, bons burgers et concerts presque tous les soirs. Si vous voulez manger sans musique live, le restaurant Laughing Buddah, en plus de son impressionnante sélection de bières importées, offre un bon choix de pizzas santés, sans parler de son menu végétarien. Pas envie de manger de l’hummus? Côtes-levées, burger de porc effiloché, poulet frit, Leslie’s Charbroil & Grill saura satisfaire vos instincts carnivores. Vous être plutôt un piqueniqueur? C’est correct, la fromagerie Elgin s’occupera de vous préparer de délicieux sandwichs ainsi que des viennoiseries pour emporter. Sinon, dégustez les meilleurs burgers en ville au casse-croûte Deluxe Hamburgers.

3. Sudbury est fondée dans un cratère témoignant l’impact d’une météorite, il ya de ça 1,85 millions d’années

C’est pas vraiment une attraction, mais ça peut toujours très bien se placer dans une conversation.

4. Sudbury a une équipe d’hockey junior, dans la ligue ontarienne de hockey

Si une insatiable envie d’aller voir une partie de hockey vous prend (ou simplement de visiter l’aréna, puisque la saison est terminée actuellement), sachez que les Sudbury Wolves existent. Marc Staal, Benoit Pouliot, Mike Smith, Fedor Fedorov, tous les Foligno, Ron Duguay et bien plus ont déjà été des Wolves. C’est un fait qui se place aussi très bien dans une conversation.

5. Sudbury est un centre culturel franco-ontarien.

À Sudbury, le bilinguisme est de mise. Grâce à celui-ci, une culture particulière y existe et la programmation du NLFB représente bien cette réalité. C’est très possible, au centre-ville de Sudbury, de se faire servir en français. C’est pas un statement politique, juste une autre façon pour vous d’avoir l’air intelligent en conversation.

Pour mieux connaître Sudbury musicalement, ne manquez pas notre diffusion de musique locale à l’antenne de Shoeclack Radio!

About Colin Côté

UQAM student in journalism I blog for Shoeclack and do many other things.